Un projet de loi incontournable pour stimuler la relance économique, affirment la FCCQ et la CCIM

COMMUNIQUÉ

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Projet de loi 66

 

Un projet de loi incontournable pour

stimuler la relance économique, affirment la FCCQ et la CCIM

 

Terrebonne, le 23 septembre 2020 La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins accueillent favorablement le projet de loi n°66 déposé aujourd’hui par la ministre Sonia LeBel. La FCCQ proposera des bonifications au cours des prochains jours, afin que le gouvernement du Québec puisse prendre les décisions nécessaires pour que le Québec retrouve son élan pré-COVID.

 

« Il s’agit d’une opportunité à saisir pour les parlementaires, pour accélérer la réalisation des travaux de nombreux projets importants au Québec. Bien que le projet de loi ne cible que les 181 projets d’infrastructures publiques, nous croyons que les principes d’efficacité dans les processus d’approbation doivent guider à terme, les changements à effectuer pour l’ensemble des contrats publics, et ultimement, de nombreux projets privés », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

 

Miser sur la qualité plutôt que le plus bas prix

La FCCQ et la CCIM constatent que le projet de loi n°66 prévoit des mesures pour réduire les délais de paiement, ce qu’elle a demandé à bon nombre de reprises dans les dernières années. Elles réitèrent par le fait même que les contrats publics misent désormais sur l'expertise, l'innovation, la durabilité et la qualité dans les critères d’octroi, plutôt que principalement au plus bas soumissionnaire conforme.

 

« Il s’agit d’un projet de loi sur les infrastructures, et c’est l’occasion enfin de réviser les critères d’octroi des contrats publics, par le dépôt d’un projet de règlement allant en ce sens. C’est une demande que l’on entend abondamment chez les entreprises du secteur des infrastructures, mais également chez les fournisseurs, par exemple dans le secteur des technologies et du secteur de la santé », a poursuivi M. Milliard.

 

« Avec le projet de loi n°66, l’innovation, l’expertise et la qualité seront des critères décisifs. Jusqu’à présent, le critère du plus bas soumissionnaire était à l’origine de nombreux enjeux dans la région de Les Moulins ». C’est pourquoi nous accueillions favorablement ce projet de loi n°66», a souligné Pierre Berthiaume, président-directeur général de la CCIM.

 

D’autres mesures à mettre en œuvre

Des amendements avaient été présentés dans le cadre du projet de loi n°61, entre autres pour moderniser la réglementation entourant la vente de produits alcoolisés. La FCCQ la CCIM souhaitent avoir des précisions quant à la présence de ces mesures saluées qui étaient présentes dans la précédente mouture au printemps dernier. Aussi, du travail demeure à effectuer pour réduire le nombre de permis et d’autorisations exigés dans le secteur des ressources naturelles, entre autres.

 

« On croit que les infrastructures font partie des solutions à mettre de l’avant pour la relance, mais il ne faudrait pas oublier les autres conditions favorisant la croissance économique recherchée. Entre autres, en s’attaquant à la rareté de main-d’œuvre bien présente avant la crise, mais aussi en favorisant les investissements en formation et dans les hautes technologies pour les entreprises. Nous comptons sur les ordres de gouvernement pour mettre en œuvre ces conditions gagnantes », a conclu Charles Milliard.

À propos de la CCIM

La CCIM est le plus grand regroupement de gens d’affaires de la région de Lanaudière et représente fièrement plus de 700 membres actifs. Sa mission a pour objectif de RAPPROCHER, CONNECTER, INFORMER, INSPIRER et REPRÉSENTER les gens d’affaires dans le but de créer une effervescence économique dans la MRC les Moulins. Elle offre à ses membres des activités de réseautage, formations, conférences et différents services reliés au développement économique et social de sa région.

 

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)

Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

 

-30-

 

Renseignements :

Catherine Leprince

Coordonnatrice aux événements et aux communications

Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins

Catherine.leprince@ccimoulins.com

Bureau : 450 966-1536 poste 224

Félix Rhéaume

Directeur principal, Communications et relations externes

Fédération des chambres de commerce du Québec

felix.rheaume@fccq.ca

Bureau : 514 844-9571, poste 3242

Cellulaire : 514 912-2639

 

 

 

 

 

 

Merci à notre partenaire diamant

Processing...