Questions et réponses en lien avec l'annonce de re-confinement du 6 janvier

Depuis l'automne dernier, la CCIM à créer le Canal politique qui lui permet de s'entretenir avec les 3 élus politiques provienciaux de notre région à tous les points. L'objectifs est d'aborder les enjeux qui touchent spécifiquement les entreprises d'ici. Ce matin, nous avons reçu un document de questions et réponses express de la part du député de Masson, Mathieu Lemay, en lien avec les annonces faites par la premier ministre hier soir. Nous vous invitons à les consulter dès maintenant.

Q. Quelles sont les activités économiques qui seront autorisées à compter du 9 janvier 2021?

La fermeture des commerces non essentiels est maintenue (comme depuis le 25 décembre), y compris pour les soins personnels (coiffeurs, manucure, etc.) restaurants, bars, gyms, etc. jusqu’au 8 février.

Q. Comment le gouvernement a-t-il déterminé la liste des commerces et services prioritaires?

Le gouvernement a analysé et identifié l’ensemble des secteurs dont la fermeture aurait un impact important sur l’approvisionnement et l’acquisition des biens essentiels ou sur l’accès à des soins de santé essentiels.

Q. Est-ce que la vente de vêtements d’hiver sera maintenant jugée comme bien essentiel?

La récupération des biens non essentiels sera permise à l’extérieur des commerces (commande pour emporter).

Q. Est-ce que le gouvernement offrira de nouvelles aides financières aux travailleurs qui perdront temporairement leur emploi?

Ce sont les aides actuellement en place qui sont disponibles.

Q. Est-ce que le commerce en ligne demeure autorisé?

Oui. Le commerce en ligne est autorisé.

Q. Est-ce que la cueillette en magasin sera possible pour les commerces non prioritaires?

Oui. Les commerces non prioritaires pourront autoriser la cueillette des biens commandés en ligne ou par téléphone, à condition qu’elle se déroule à l’extérieur.

Q. Est-ce qu’une entreprise qui ne fait pas partie des commerces prioritaires peut poursuivre ses activités si tous ses employés sont en télétravail?

Oui. Le télétravail demeure autorisé pour l’ensemble des entreprises.

Q. Qu’en est-il des services de restauration rapide?

Le service au volant, la cueillette à l’extérieur du restaurant ainsi que la livraison demeurent possibles.

Q. Est-ce que l’ensemble de l’industrie de la construction doit cesser ses activités du 9 janvier 2021 au 8 février 2021?

Il est recommandé pour le secteur de la construction qu’on réduise au minimum les effectifs présents sur les chantiers pour assurer la réalisation des engagements actuels. Il demeure également possible de recevoir quelqu’un à sa résidence privée pour y recevoir un service (ex. : plombier, électricien, etc.). Idéalement, ces services devraient se limiter aux urgences ou aux travaux nécessaires afin d’assurer la réalisation des engagements actuels.

Q. Est-ce que le secteur manufacturier doit suspendre ses activités?

Les secteurs manufacturier et primaire doivent réduire leurs activités au minimum pour assurer la réalisation des engagements actuels et permettre la relance après le confinement. Obligation de télétravail lorsque possible et ajustement des quarts de travail pour limiter les présences sur les sites de production au même moment.

Q. Est-ce que les entreprises qui ont recours au transport aérien interrégional pourront continuer à utiliser ce service?

Oui. Dans le cas où une entreprise qui fait partie des commerces prioritaires doit recourir au transport aérien régional à l’intérieur du territoire québécois pour ses travailleurs (fly-in/fly-out), l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) recommande d’appliquer les mesures d'atténuation suivantes afin de limiter les risques de propagation de la COVID19 :

• Réduire le nombre de travailleurs par avion.

• Effectuer un triage des travailleurs symptomatiques ou ayant eu des contacts avec un cas avant l’embarquement.

• Exclure les travailleurs présentant des facteurs de comorbidité.

• Appliquer des mesures strictes de distanciation.

• Limiter le nombre de personnes dans les aires communes.

• Hausser la fréquence des désinfections.

• Prévoir des mesures d’isolement pour des travailleurs qui débuteraient des symptômes dans le milieu de travail.

• Instaurer la surveillance des symptômes.

• Mettre en place des services de santé adaptés et suffisants.

• Prévoir des transports d’urgence au besoin.

Q. Est-ce que les hôtels devront fermer?

Non, ils sont jugés comme services essentiels.

Q. Est-ce que l’hébergement touristique sera permis outre les hôtels (gîtes, auberges, AirBnB)?

Oui, on invite toutefois les gens à y aller seulement lorsque nécessaire, pour le travail par exemple.

Q. Qu’arrivera-t-il avec les professionnels et les travailleurs autonomes jugés essentiels au printemps (comptables, notaires, avocats, courtiers immobiliers, etc.) et qui ne peuvent faire du télétravail?

Il faudra faire les activités professionnelles au maximum en télétravail et en virtuel.

Les visites de propriétés devront être limitées à celles absolument urgentes et nécessaires. Toutes les autres activités doivent cesser.

Q. Est-ce qu’une personne d’entretien ménager pourra venir à mon domicile?

Oui. Cependant, il faut alors s’assurer de suivre les consignes sanitaires et hygiéniques émises par le gouvernement.

Q. Est-ce que les artistes des arts de la scène peuvent poursuivre les répétitions de leurs spectacles en vue de représentations futures ?

Les tournages et la captation de spectacles pourront être maintenus.

Q. Est-ce que les plateaux de télévision pour les émissions de divertissements peuvent poursuivre leurs activités ?

Oui, les tournages pourront être maintenus.

Merci à notre partenaire diamant

Processing...